Olloweb photographie

CONSULTATION
SUR RENDEZ-VOUS

L AU V 08/20H- SAMEDI 08/12H
(+33) 1 45 41 97 17
NUMÉRO NON SURTAXÉ

Les possibilités de l'hypnose

Les possibilités de l'hypnose

Quand le pouvoir réside dans le patient, le pouvoir de l'hypnose

Quand le pouvoir réside dans le patient!

Le pouvoir de l'inconscient et les possibilités de l'hypnose.

"Les possibilités de l'hypnose, quand le pouvoir réside dans le patient" est un article de presse rédigé par Jane E Brody et paru en 2008 au New York Times. Il permet de mieux comprendre ce qui se passe dans l'esprit d'un patient venu en consultation et permet de répondre à la question: Comment fonctionne l'hypnose?

Les possibilités de l'hypnose ou quand le pouvoir est dans le patient

Mon mari Richard fumait depuis plus de 50 ans. Après plusieurs tentatives pour arrêter de fumer de lui même il a décidé de consulter un hypnothérapeute en 1994 (suite aux conseils d’un ami que lui avait bien arrêté de fumer par l’hypnose) .
« L’hypnose n’a pas fonctionné sur moi, je n’ai pas été hypnotisé » a t-il déclaré en rentrant de consultation ce jour là. Ce qu’il a oublié de dire c’est qu’en rentrant il n’a pas touché à une seule cigarette et qu’il n’a pas avalé une seule bouffée de fumée de la journée.

Gloria Kanter de Boyton Beach en Floride (Etats Unis), pensait que sa tentative d’utiliser l’hypnose pour vaincre sa peur de l’avion avait aussi échoué. « Quand le thérapeute m’a demandé d’ouvrir les yeux je lui ai dit que ça n’avait pas fonctionné » déclara t-elle. Plus tard elle finira pour nous avouer qu’en se dirigeant vers l’aéroport elle n’a pas ressenti de malaise, ni de mains muettes, ni de sueur, ni la sensation d’être paralysée par la peur ; « Pour plus incroyable qui paraisse mon histoire, je vais très bien et je continue d’aller bien ».

Comme nombreuses autres personnes dont les connaissances sur l’hypnose proviennent des films et des spectacles de music hall, mon mari et Mme Kanter ont mal compris ce que sont l’hypnose et les états modifiés de conscience. Dans une transe hypnotique vous ne dormez pas, mais vous êtes dans un état de concentration qui permet de mieux appréhender les suggestions de la part du thérapeute, élément essentiel pour vous permettre d’atteindre vos objectifs.

L’Hypnose à été mal comprise, une controverse tourne autour d’elle depuis plus de deux siècles et ses bienfaits ont été bien souvent exagérés. L’hypnose ne peut pas aider toutes les personnes qui souhaitent arrêter de fumer ou toutes les personnes qui veulent vaincre ses angoisses ; pas plus que les autres types de traitements.

Pour que l’hypnose fonctionne et que son impact soit efficace, l’attitude du patient est essentielle. Brian Alma, un psychologue qui pratique l’hypnose à San Diego (California, Etats Unis) nous explique très simplement que le pouvoir de l’hypnose réside effectivement dans le patient et non dans le thérapeute.

Roberta Temes, une hypnothérapeute clinique à Scotch Plains au New Jersey (Etats Unis) insiste sur le fait que l’hypnose ne peut pas obliger aux gens à faire quelque chose qu’ils ne souhaitent pas faire. L’hypnose permet uniquement de réaliser les changements qu’ils désirent et non d’effectuer la volonté du thérapeute. Dans son livre « Le guide du complet idiot en hypnose » le Docteur Temes nous rappelle que la preuve irréfutable pour savoir si l’hypnose a fonctionné est la réalisation de votre objectif personnel.

Ce que l’hypnose peut faire pour vous.

L’hypnose est l’alliance de la médecine du corps et de l’esprit. Avec l’hypnose il est possible de demander à l’esprit d’agir sur le corps et au corps de modifier les messages qu’il envoie vers l’esprit. L’hypnose à été utilisée efficacement pour lutter contre les nausées de la grossesse et de la chimiothérapie, pour les soins dentaires, pour l’anxiété associée à l’intervention chirurgicale, pour la gestion de la douleur, pour les accouchements, pour parler en public, pour gérer le stress et parmi nombreux autres problèmes de santé.

Le Docteur M. Alman, écrit dans « The Journal Permanent » en 2001 que « le potentiel utile » pour bénéficier de l’hypnose réside dans chaque patient. Selon lui le but de l’hypnose médicale moderne est de permettre aux patients d’utiliser ce potentiel inconscient. Le docteur Alman nous raconte l’histoire d’un de ses patients, un homme de 65 ans qui soufrait de ne pas pouvoir avaler correctement et qui avait été plusieurs fois étranglé pendant son séjour dans un camp de concentration. Les examens médicaux n’ayant pas trouvé aucune obstruction dans son œsophage il essaye l’hypnose et après seulement trois séances il c’est littéralement « libéré de son œsophage »…

… Bien que nous ne soyons pas tous rapidement hypnotisés, tout le monde peut se laisser aller dans une transe hypnotique après un certain temps. Le Docteur Susan Clarvit, médecin psychiatre à New York (Etats Unis) pensait qu’elle ne pourrait jamais être hypnotisée car elle se trouvait trop scientifique et rationnelle. « Mais j’étais désespérée car enceinte de mon deuxième enfant je souffrais des nausées une grande partie de la journée. Mon thérapeute m’a demandé ce que je tenais le plus souvent dans les mains et j’ai répondu ; un stylo ! Mon thérapeute m’a hypnotisé de sorte que quand je tiendrait un stylo dans les doigts je développe un sentiment général de bien-être et de confort ». Sous hypnose le Docteur Clarvit à reçu une suggestion post hypnotique qui faisait le lien entre tenir un crayon entre les doigts et se sentir bien. Ce type de suggestions permet au patient de pratiquer un nouvel comportement après être sorti de transe.

Pour quelqu’un qui souhaite arrêter de manger des bonbons il peut-être possible de suggérer « dès que vous avez faim vous mangez des légumes ». Une suggestion pour un fumeur peut-être la suivante « vous allez boire de l’eau quand vous aurez envie de fumer » alors que pour quelqu’un sui souffre de la peur de parler en public la suggestion peut-être « et chaque fois que vous ressentez une émotion particulière vous prenez une forte respiration ».

Nombreux patients apprennent à pratiquer l’autohypnose pour renforcer leur nouveau comportement. Karen N Olness, professeur de pédiatrie à l’Université « Case Western Reserve » a déclaré récemment que les formations  à l’auto hypnose chez les enfants souffrant des migraines sont un moyen efficace pour prévenir les épisodes migraineux.

Les avantages indirects de l’hypnose.

Certains patients ayant des maladies bien établies peuvent bénéficier indirectement de l’hypnose. Le Dr Alman nous fait part d’une patiente ayant la sclérose en plaque et qui avait été traitée par l’hypnose pour une dépression. Les résultats sur le traitement de sa dépression sont sans appel. Elle a réussît aussi à améliorer sa démarche et à retrouver la parole. Le Docteur Alman nous explique que pour certains patients les problèmes médicaux sont tellement complexes qu’il est nécessaire d’essayer de nouveaux protocoles. L’avantage de l’hypnose s’appuie alors sur les processus inconscients qui déclenche le patient. Il assure qu’existe une multitude de données dans l’inconscient qui peuvent être utilisés dans le processus de guérison…

Comme avec n’importe quelle autre profession, certains hypnotiseurs sont plus doués que d’autres et souvent la recommandation reste la meilleure façon de trouver son thérapeute.